Ingénieur PDT spécialisé dans la gestion des solutions Microsoft System Center

Leader Equipe Infrastructure Microsoft

Installation de SCCM 1511 CB

Cette procédure vise à décrire les étapes d’installation d’un serveur de site primaire SCCM stand-alone, en version 1511 avec sa base de donnée SQL Server 2014. L’infrastructure est virtualisée.

Les prérequis matériels pour l’installation de SCCM 1511 sont référencés chez Technet.

La base de données SQL sera hébergée par SQL Server 2014 SP1. Les versions compatibles avec SCCM 1511 sont détaillées une nouvelle fois chez Technet.

Veuillez noter que ce guide n’est pas approprié à la mise en place d’une infrastructure en production de SCCM 1511.

Le domaine de la maquette est myEc.lab son contrôleur de domaine principal ce nomme dc1. Il maintient aussi les rôles de serveur DHCP ainsi que DNS.

Pour faciliter l’administration de la maquette et celle-ci n’étant pas connectée à internet, le firewall est désactivé par GPO pour les connexions réseaux au domaine. Il ne sera donc pas utile de créer des exceptions pour SQL ou pour SCCM.

Ensemble des actions que nous réaliserons ensemble :

  • Prérequis – Téléchargements.
  • Téléchargement de SCCM 1511.
  • Téléchargement de SQL Server 2014 SP1.
  • Prérequis – Active Directory.
  • Extension du schéma.
  • Création du conteneur System Management.
  • Délégation des droits sur le conteneur System Management.
  • Création des comptes de services.
  • Prérequis – Fonctionnalités.
  • Prérequis – ADK et WDS.
  • Installation de l’ADK Windows 10.
  • Installation du Rôle WDS.
  • Installation et paramétrage de SQL Server 2014.
  • Installation de SQL Server 2014.
  • Paramétrage de SQL Server 2014.
  • Téléchargement des prérequis de SCCM.
  • Installation de SCCM.

1.    Prérequis – Téléchargements

·        Téléchargement de SCCM 1511

Téléchargez la version d’évaluation de SCCM 1511 depuis le Technet Evaluation Center.

Authentifiez-vous avec votre compte Microsoft, puis sélectionnez «  System Center Configuration Manager and Endpoint Protection (current branch – version 1511) ».

Cliquez sur Download, puis Register to continue.

Remplissez le formulaire et validez-le. Le bouton Download  apparait, cliquez dessus, et enregistrez le fichier.

Une fois téléchargé, exécutez le programme pour extraire les sources dans le répertoire de votre choix.

·        Téléchargement de SQL Server 2014 SP1

Téléchargez la version d’évaluation de SQL Server 2014 SP1 depuis le Technet Evaluation Center. Procédez de la même manière que pour le téléchargement de SCCM.

Sélectionnez « SQL Server 2014 SP1 » dans la liste, choisissez le format ISO, et validez en cliquant sur le bouton Register to continue.

Renseignez de nouveau le formulaire.

Nous utiliserons la version anglaise de SQL Server, sélectionner donc English et valider en cliquant sur le bouton Continue.

2.    Prérequis – Active Directory

Si votre maquette dispose déjà d’une instance de SCCM 2012, il n’est pas nécessaire de procéder à l’extension du schéma de l’Active Directory, ou d’y créer le conteneur approprié. Vous devrez simplement déléguer les droits du compte machine sur le conteneur System Management. Passez directement à l’étape « Délégation des droits sur le conteneur System Management  7. »

·        Extension du schéma

Copiez le fichier extadsch.exe depuis le répertoire SMSSETUPBINX64, (contenu dans le Sources de SCCM) sur le contrôleur de domaine.

Ouvrez une session avec un compte membre du groupe de securité Schema Admins.

Exécutez  le programme extadsch.exe depuis son emplacement. Vous pouvez le faire avec une console  Powershell en tant qu’administrateur puis lancer le programme, ou directement depuis l’explorateur de documents.

L’opération prend peu de temps, un fichier de log est généré sur le C:.

Ouvrez le fichier ExtADSch.log et rechercher la ligne « Successfully extend the Active Directory schema » ; signifiant que l’extension du schéma s’est correctement effectuée.

·        Création du conteneur System Management

L’extension du schéma ne crée pas automatiquement le conteneur AD servant à publier les informations du site SCCM.

Ouvrez la console Adsi Edit puis connecter la à votre domaine.

Validez les paramètres de connexions par défaut.

Puis dépliez l’arborescence jusqu’au conteneur System et faites un clic droit pour sélectionner New > Object

Sélectionnez container dans la liste de classe, et presser le bouton Next.

Entrer System Management dans le champ Value et  validez la création de l’objet.

·        Délégation des droits sur le conteneur System Management

Ouvrez la console Active Directory Users and Computers, vérifiez que les fonctions avancées soient bien activées dans le menu View.

Recherchez le conteneur System Management dans le conteneur System.

Faites un clic droit pour choisir Delegate Control dans le menu contextuel.

Passez la première étape de l’assistant avec le bouton Next.

Cliquez ensuite sur le bouton Add pour ajouter le compte machine du serveur allant héberger SCCM 1511.

Cliquez sur Object Types pour spécifier le type d’objet active directory recherché, ici nous recherchons un object « Computer ».

Inscrivez le nom de la machine dans le champ approprié et valider votre choix.

Sélectionner la délégation personnalisée.

Choisissez la première option, le serveur SCCM aura tous les droits sur ce conteneur et les objets qu’il contient.

Choisissez Full Control, et poursuivez l’assistant.

Si votre maquette contient plusieurs Site SCCM, créez un groupe de sécurité, par exemple SCCM-SiteServers. Ajoutez-y tous les serveurs SCCM primaires, et faites la délégation sur le groupe de sécurité. Ainsi tous les serveurs contenus dans le groupe de sécurité auront les droits sur le conteneur.

·        Création des comptes de services

Créons les groupes de sécurité et les comptes de services nécessaires. Ces groupes et comptes de services ne sont que des propositions.

Svc-SSCM-SQL Compte de service pour SQL Server
SCCM-NAA SCCM Network Access Account
SCCM-ClientPush Utilisateur du domaine pour pousser le client SCCM sur les machines
Svc-SCCMadm Compte de service pour SCCM

3.    Prérequis – Fonctionnalités

Connectez-vous sur le serveur accueillant SCCM 1511, avec un compte administrateur.

Activons maintenant les fonctionnalités nécessaires à SCCM. Elles sont identiques à celles utilisées pour SCCM 2012. Pour gagner du temps nous passerons par PowerShell.

Ouvrez un invite PowerShell en tant qu’administrateur et exécuter les commandes suivantes :

Collez les commandes ci-après dans la console PowerShell.

Valider la dernière en pressant la touche Entrée au besoin.

Get-Module servermanager

Install-WindowsFeature Web-Windows-Auth

Install-WindowsFeature Web-ISAPI-Ext

Install-WindowsFeature Web-Metabase

Install-WindowsFeature Web-WMI

Install-WindowsFeature BITS

Install-WindowsFeature RDC

Install-WindowsFeature NET-Framework-Features -source D:sourcessxs

Install-WindowsFeature Web-Asp-Net

Install-WindowsFeature Web-Asp-Net45

Install-WindowsFeature NET-HTTP-Activation

Install-WindowsFeature NET-Non-HTTP-Activ

Vérifier que chaque fonctionnalité retourne bien un success.

Gardez la console ouverte car nous l’utiliserons de plus tard.

4.    Prérequis – ADK et WDS

·        Installation de l’ADK Windows 10

A l’heure ou ces mots sont écrits Microsoft déconseille d’utiliser la dernière version de l’ADK pour Windows 10 avec SCCM 1511.

Téléchargez l’ADK pour Windows 10 v 10.0.26624.0 comme conseillé.

En cas de doute, il est possible de vérifier la version de l’ADK dans les propriétés du fichier dans l’onglet Details.

Copiez le fichier adksetup.exe dans la machine virtuelle et lancer le.

Gardez le chemin d’installation par défaut.

Cliquez sur No pour ne pas joindre le CEIP, puis poursuivez l’assistant.

Sélectionnez Deployment ToolsWindows Preinstallation Environnement et User State Migration Tool, et cliquez sur le bouton Install. Patientez durant le téléchargement.

Une fois le téléchargement achevé, fermez l’assistant.

·        Installation du Rôle WDS

Reprennez la console PowerShell ouverte en tant qu’administrateur et exécutez la commande suivante :

Install-WindowsFeature –Name WDS -IncludeManagementTools

Une nouvelle fois, vérifiez que le status de l’installation soit bien en Success.

5.    Installation et paramétrage de SQL Server 2014

·        Installation de SQL Server 2014

Montez l’iso de SQL Server 2014 dans la machine virtuelle, et exécutez le lanceur.

Une fois l’Installation Center chargé, naviguer dans le menu Installation pour y sélectionner, New SQL Server stand-alone installation or add features to an existing installation.

Choisissez la version d’évaluation, activée pour 180 jours.

Acceptez la licence, puis activez la recherche de mises à jours.

Valider la vérification

Choisissez l’installation de SQL Server et des ces fonctionnalités.

Sélectionnez les fonctionnalités : Database Engine Services, Reporting Services et Management Tools.

Laissez les chemins d’installation par défaut.

Gardez l’instance par défaut, ainsi que l’identifiant pré-rempli.

Renseignez ensuite, le compte de service pour SQL précédemment crée dans l’onglet Service Accounts. Paramétrez le service en automatique.et désactiver le service SQL Server Browser.

Avant de valider cette étape, aller dans l’onglet Collation, pour paramétrez l’utilisation de SQL_Latin1_General_CP1_CI_AS.

En utilisant la version anglaise de SQL, le moteur de base de donnée est déjà renseigné.

Ajoutez ensuite, le groupe de sécurité contenant les administrateurs SQL, ainsi que votre compte et éventuellement le compte administrateur locale, puis validez.

Sélectionnez Install and Configure

Et lancer l’installation.

Patientez durant l’installation puis fermez l’assistant.

·        Paramétrage de SQL Server 2014

En fonction de la mémoire dont vous disposé, il peut être nécessaire de paramétrer la limite de son utilisation par SQL Server .

Ces limites sont spécifiées dans l’article concernant les versions supportées de SQL Server mentionné en introduction.

Dans notre cas, elle sera de 8Go.

Ouvrez la console SQL Management Studio, et faites un clic droit sur le nom de l’instance, pour ouvrir les propriétés.

Paramétrez la limite de mémoire minimum et maximum à 8192 MB, dans la section Memory, validez et fermer SQL Management Studio.

A présent redémarrer le serveur.

6.    Téléchargement des prérequis de SCCM

Pour éviter de télécharger plusieurs fois les mêmes fichiers (si vous installez plusieurs serveurs SCCM), téléchargeons les prérequis depuis l’hyper viseur.

Ouvrez une invite de commande PowerShell, naviguez dans le répertoire smssetupbinx64 des sources de SCCM 1511, et lancez SetupDL.exe suivi du chemin du répertoire ou les prérequis seront stockés.

Une fois terminé, copiez le répertoire dans le c:temp du serveur SCCM.

7.    Installation de SCCM

Copier les sources de SCCM dans le répertoire C:temp du serveur.

Lancez le programme splash.HTA, si la question vous est posée, utilisez HTML Application host, pour ouvrir ce fichier.

Choisissez Install, puis passer les instructions de l’assistant.

Sélectionnez l’installation d’un Site Primaire stand-alone.

Validez l’information de Configuration Manager

Utilisez la version d’évaluation

Acceptez la license.

Ainsi que celles des prérequis.

Indiquez le chemin vers le répertoire contenant les prérequis téléchargés précédemment, puis patientez pendant leur vérifications.

Indiquez ensuite un Site code, le nom du site ainsi le répertoire d’installation désiré.

Acceptez les informations concernant l’usage des données collectées.

Activez l’utilisation du Service Connection Point, pour obtenir les mises à jour et les éventuelles nouvelles fonctionnalités.

Validez le résumé, si les informations sont correctes.

Cliquez enfin sur Begin Install, pour débuter l’installation de SCCM

Une fois terminée l’installation indique Corre setup has completed.

Pour en avoir le cœur net, ouvrez le log.

Ouvrez la console System Center Configuration Manager, pour ouvrir le About et confirmer le numéro de version nouvellement installé.

Et voilà il ne vous reste plus qu’à lancer le logiciel et à vous amusez avec l’ensemble des fonctions offertes par ce splendide logiciel.

error

Enjoy this blog? Please spread the word :)

RSS
Follow by Email
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us
LinkedIn